Deprecated: sha1(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/ffbcaxhv/konde/index.php on line 55
elhadj-sekhouna-soumah-2_0_0

Elhadj Sékhouna : « J’avais dit à Alpha Condé qu’il sortira du palais sous les balles… »

CONAKRY- C’est un témoignage inédit qu’Elhadj Sékhouna Soumah vient de faire. Dans le sillage du décès de feu Elhadj Ousmane Fatako Baldé, le chef coutumier de la Basse-Côte a fait une confidence sur un incident qui avait marqué les esprits dans le combat contre le troisième mandat. Il s’agit de l’assaut mené par des agents contre des sages réunis à Tanéné.

Ce mercredi 29 mars 2023, Africaguinee.com a pu recueillir les propos de ce notable et ancien collaborateur du défunt Elhadj Ousmane Fatako Baldé. Il pleure la mort d’un « ami » qu’il a côtoyé intensément pendant la lutte contre le référendum constitutionnel. Il retrace cet épisode avec beaucoup d’émotion. Entretien exclusif.

AFRICAGUINEE.COM : Comment avez-vous appris le décès de votre « ami » Elhadj Ousmane Fatako Baldé ?

ELHADJ SÉKHOUNA SOUMAH :  C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle de la disparition d’Elhadj Sans Loi. Je prie pour le repos de son âme et je présente mes condoléances à la Guinée, au Foutah et à sa Famille.

Que retenez-vous de lui ?

Elhadj Sékhouna Soumah : Durant sa vie, Elhadj Sans loi fut cet homme qui a toujours privilégié la Guinée et a défendu les intérêts de ce pays. Depuis son jeune âge, il a toujours eu cet amour pour ses concitoyens et sans discrimination envers des personnes qui n’étaient pas de son ethnie. Cela se voyait par l’attitude du défunt qui faisait des navettes entre Fatako, son village natal et les autres villes comme Kankan, Guéckédou et autres, dans le but de fructifier son commerce et tisser de bonnes relations.

Ce que je sais de ses caractères, ce ne sont que de bonnes choses, allant dans le sens du développement de la Guinée. Il a été un grand commerçant dans ce pays. Il a été en outre soucieux l’émancipation économique de ce pays. Elhadj Ousmane Fatako Baldé a fait de gigantesques réalisations infrastructurelles super luxueuses.

Quels sont les moments forts que vous avez eus à partager avec lui ?

Elhadj Ousmane Fatako Baldé a été à mes côtés quand je combattais le projet de troisième mandat d’Alpha Condé. Les gens nous (Sans loi et moi, Ndlr) ont d’ailleurs découverts très liés, à cette période. On n’était pas dans le même groupe au départ certes, mais quand Elhadj Ousmane Fatako Baldé à découvert que je défendais la vérité, il a pris le foutah pour me soutenir. Il m’a dit à cet effet ceci : nous te supportons parce que tu soutiens la vérité (…). Il était présent chez moi quand Alpha Condé a envoyé les agents de la gendarmerie gazés chez moi durant trois jours.

Quelle était la genèse de cet évènement ?

Le scénario qui s’est déroulé chez moi, est parti du fait qu’une partie des sages des autres coordinations ont voulu accompagner l’ancien président dans son fameux projet de référendum. Vue que nous sommes dans un Etat démocratique, nous avions organisé une rencontre chez moi à cet effet, pour annoncer notre opposition à cette attitude. Malheureusement nous, nous avions été victimes d’injustice. Une descente musclée a été faite dans mon domicile où les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogène pour nous disperser. J’ai compté ce jour, plus de 400 boites de gaz vidés sur mon domicile et plus de 800 douilles de balles réelles. Mais Dieu n’a pas voulu que la volonté des autorités de l’époque soit faite.

J’étais avec Elhadj Sans loi ce jour. Après cet évènement douloureux, j’ai dit à Alpha Condé, tu nous as gazés alors que nous n’étions pas en train de manifester. Mais je te garantis une chose : tu sortiras de Sékhoutoureyah (ex-palais présidentiel) sous les balles.

Source: Africaguinee.com


Commentaire Comme:

Commentaire (0)